Finanz und Wirtschaft : Digitale Kunst geht nach Brot

Digitale Kunst galt lange als etwas simpel. Heute erobert sie die Museen und Galerien und wird zu immer höheren Preisen gehandelt.

Autrefois confinées à la culture geek, les œuvres digitales envahissent désormais musées et galeries. Et les prix prennent l’ascenseur. L’imminente démocratisation de la réalité virtuelle devrait encore doper l’engouement des collectionneurs avertis. Fabio Bonavita

 

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *